Les Almohades

La dynastie des Almohades

Le mouvement religieux fut fondé au début du XIIe siècle à Tinmel, dans le Haut Atlas, et proclama l’«unité divine » ou BanuAbd al-Mumin. Sous l’impulsion d’Abd al-Mumin, le mouvement anéantit les Hammadides et les Almoravides, tout en unifiant le Maghreb et al-Andalus.

La chute de la dynastie des Almohades fût accélérée par la bataille de Las Navas de Tolosa qui les a fortement affaiblis. Les empires furent repartis aux Zianides au Maghreb central, ainsi qu’aux rois des taïfas en al-Andalus.

Cette situation a vu l’émergence des Mérinides au Maghreb al-Aksa qui prirent Fès en 1244. N’ayant pas pu payer ses tributs aux Mérinides et sans le contrôle de Marrakech, les Almohades furent anéantis par les Mérinides en 1269.

Les faits marquants de l’époque de l’empire almohade

Abdul-Mu’min (1130-1163) fut à la tête d’un immense empire composé de l’ensemble du Maghreb jusqu’à la Tripolitaine et de l’Andalousie occidentale. Cordoue fut prise par les Almohades en 1148, et Grenade en 1154. En 1145, l’armée Almohade triompha devant la seconde capitale des Almoravides : Tlemcen.

L’Almoravide Tachfin Ben Ali fût suivi par les Almohades jusqu’à Oran où il fut tué. Tour à tour, Oran, Tlemcen, Oujda et Meknès tombèrent devant les avancées des Almohades. Fès et sa garnison Almoravide furent massacrées. Salé et Ceuta se sont soumis. La principale communauté juive d’Andalousie fût détruite par les Almohades.

C’est en 1147 qu’Abdul-Mu’min s’empara de Marrakech tout en reprenant al-Andalus où la dynastie des Almohades prit les rênes du pouvoir à la place des Almoravides. C’est également à cette époque que la mosquée Koutobia fut construite. Cette formidable avancée fut freinée et détruite par la bataille de Las Navas de Tolosa en 1212. Elle annonça la fin d’al-Andalus et le triomphe de la Reconquista. 

Histoire des Almohades
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!